Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de jr posho

l'actualité sur le PEOPLE et les informations sur les opportunités en R.D.Congo

JR POSHO n'oubli pas Marvin Gaye : le maître de la soul est mort il y a trente ans

Publié le 16 Avril 2014 par jr posho

LE GÉNIE DE LA SOUL ... LE PLUS GRAND

Sujet à la dépression, accro à la cocaïne, Marvin Gaye, 44 ans, s'est une fois de plus réfugié chez ses parents, à Los Angeles. Ce 1er avril 1984, vers midi, il discute dans sa chambre avec sa mère Alberta. Son père, Marvin Gaye Senior, bougonne dans la pièce voisine. Il ne parvient pas à mettre la main sur certains papiers.

Le chanteur, harassé par la mauvaise humeur de son paternel, l'interpelle. Le ton monte vite. L'entente entre le père, révérend très strict avec ses enfants, et le fils, un génie torturé et insoumis, n'a jamais été idyllique, rapporte le biographe de l'artiste.

Tué par l'arme qu'il avait offerte à son père

Marvin Gaye Senior apparaît dans l'encadrement de la porte, intimant à son fils l'ordre de sortir de sa chambre. Il obtempère, pousse son père plusieurs fois, le suit dans le couloir en l'insultant. Ils arrivent dans la chambre du père. Le prince de la soul rue son géniteur de coups. Alberta se précipite pour les arrêter.

Elle ramène son fils dans sa chambre. Marvin Gaye veut quitter le foyer familial définitivement. Trop tard. Son père tient déjà son revolver, offert par son fils à Noël, à la main. Il tire trois coups. Le chanteur décède à 13h01, peu après son arrivée à l'hôpital de Californie, la veille de ses 45 ans.

Marvin Gaye senior plaide non coupable à son procès, soutenant la thèse de l'accident. Le 2 novembre 1984, il est seulement condamné à six ans de prison avec sursis et cinq ans de mise à l'épreuve.

Un héritage légendaire

Le chanteur soul laisse un héritage de légende que les artistes de la génération actuelle (Kanye West, Justin Timberlake, Pharrell Williams, etc.) revendiquent. Parmi ses titres les plus célèbres, la balade sensuelle Sexual Healing aux paroles universelles qu'il compose après avoir quitté le célèbre label Motown. Le titre, un mélange de funk, de boogie, de soul et de gospel, lui fera remporter deux Grammy Awards en 1982.

Commenter cet article