Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de jr posho

l'actualité sur le PEOPLE et les informations sur les opportunités en R.D.Congo

SIMPLE REVE LE MAITRE D'ECOLE PAPA WEMBA...LE NKURU

Publié le 20 Août 2014 par jr posho

Dans mon rêve je suis Bill Gaet ...dans mon rêve je pirate un compte bancaire...dans mon rêve je sort avec Beyonce Knowls....le maitre d’école Ayembi Respect...

Papa Wemba est né le 14 juin 1949 à Lubefu dans le Sankuru, province du Kasaï-oriental, en République démocratique du Congo. Il bat le record de la longévité en matière de succès musical. L'enfant est nommé « Papa » parce qu'il est le fils aîné de sa mère. Alors que Papa est encore un bébé, la famille s'installe à Léopoldville, capitale du pays, alors colonie belge.

Son père, ancien soldat qui a combattu dans l'armée belge pendant la Seconde Guerre mondiale, est devenu chasseur et part souvent en forêt. Sa mère est pleureuse professionnelle, élément traditionnel essentiel de toutes soirées funéraires ou veillées mortuaires. En entraînant régulièrement son fils avec elle, elle l'initie à la musique et au chant, ce qui très tôt passionne l'enfant. Néanmoins, son père est totalement opposé à ce que son fils devienne musicien et rêve pour lui d'une carrière de journaliste ou d'avocat. En 1966, disparaît le père de Papa Wemba.

Dès l'enfance, il cultive une voix ténor particulière et devient chanteur en suivant les traces de sa mère, une pleureuse professionnelle. Au milieu des années 1960, il est élève à l'École Pigier à Kinshasa et fait de la chorale religieuse, en dehors de l'école. Puis, après la mort de ses parents, il s'oriente vers la musique populaire kinoise dans son quartier de Matonge, le berceau de la musique congolaise, et prend le pseudonyme de « Jules Presley ».

Trente ans de carrière

L'année suivante est essentiellement consacrée à une série de concerts qui le mènent dans toutes les régions du monde. Il fera trois concerts aux Zénith de Paris (1999,2000 et en 2003) et un concert à l'Olympia en 2000. Juste avant d'enregistrer un nouvel album : "Bakala Dia Kuba" ("Un homme averti") qui sort en décembre 2001. Alors qu'il fête ses trente ans de carrière, Papa Wemba concocte un album entre soukouss et musique latino, rumba congolaise et soul avec deux invités de marque que sont ses compatriotes Lokua Kanza et Ray Lema. Le disque est mis sur le marché français alors que l'artiste prépare un grand concert le 31 décembre au Palais Omnisports de Bercy à Paris. Il sera suivi d'un autre grand concert devant 120.000 personnes au stade des Martyrs de Kinshasa en juillet 2002.

Il possède quatre orchestres dirigés par lui-même : Viva la Musica International (fait de la World music)

Viva-la-Musica Cour des Grands (rumba congolais habituel)

Nouvelle Ecriture (version jeunes de Viva la Musica)

et Viva Tendances (tendances habituelles de la musique congolaise)

Les Fioti-Fioti (chorégraphie) Papa Wemba fait une musique chaude qu’adorent les jeunes, mais aussi des emprunts au style latino-carribéen qui arrange les moins jeunes. Parmi les grandes réalisations de sa carrière, on peut citer la formation de plusieurs vedettes africaines : King Kester Emeneya, Koffi Olomidé, etc.

En 2011, il participe au festival Mawazine à Rabat, Maroc.'

Commenter cet article