Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de jr posho

l'actualité sur le PEOPLE et les informations sur les opportunités en R.D.Congo

Comment tricher à un examen Petit Conseil de JR POSHO mais ne vous faites pas attraper!!!

Publié le 7 Décembre 2012 par jr posho

Attention : tricher lors d'un examen peut avoir de lourdes conséquences si vous vous faites attraper, ce qui peut inclure une note minimale à votre test, une suspension ou même éventuellement l'expulsion. Certaines écoles l'indiqueront éventuellement dans votre dossier scolaire, mentionnant que vous avez violé le code de l'honneur de l'institution. Au lieu d'essayer de trouver des trucs pour tricher aux examens, essayez plutôt de trouver des trucs sur comment étudier de manière efficace.

Si les avertissements ci-dessus ne vous effraient pas, voici le guide ultime de la tricherie aux examens, et surtout comment ne pas vous faire attraper.

modifier Étapes

  1. 1
    Décidez quel type de tricherie sera la plus efficace dans votre cas. La méthode des antisèches la méthode du partenaire de triche et la méthode difficile-à-faire. Nous allons détailler ces quelques techniques dans les étapes ci-dessous:
  2. 2
    Ne vous faites pas attraper. Tricher ne vous sera utile que si vous pouvez quitter la salle d'examen sans vous être fait attraper. Voici quelques techniques pour vous apprendre à ne pas être pris :

    • N'ayez pas l'air suspect. Il faut que vous arriviez à un équilibre entre réellement votre capacité réelle de répondre aux questions mais sans que cela soit évident. Pour cela, n'attirez pas trop l'attention. Si vous avez besoin de regarder autour de vous, ne gardez jamais le regard dirigé vers le même endroit pendant plus de 5 à 10 secondes. Changez aussi de manière aléatoire la zone vers laquelle vous regardez afin d'empêcher le professeur de savoir dans quelle direction se trouve votre partenaire de triche ou votre antisèche. Essayez de ne pas avoir l'air nerveux lors du test.
    • N'en faites pas trop. Il est facile de tricher afin d'atteindre un résultat de 100 % si vous y mettez du vôtre. Mais si la moyenne de l'examen et de 47 % lors d'un examen de physique par exemple, votre réussite extraordinaire paraîtra suspecte. De manière délibérée, essayez d'atteindre un bon score, mais pas le meilleur. Si vous savez que la moyenne de votre classe et de 16, il vous faudra répondre de manière incorrecte à certaines questions.
    • Débarrassez-vous des preuves. Une fois que l'examen est terminé, demandez d'aller aux toilettes (si vous ne l'avez pas déjà fait) afin d'éliminer ou de jeter à la poubelle toutes les traces et les preuves de votre tricherie. Plus longtemps vous garderez ces éléments accablants, plus grand sera le risque de vous faire attraper si quelqu'un (ou même votre professeur) s'en rend compte.

La méthode des antisèches

  1. 1
    Commencez par collecter les informations dont vous avez besoin. Ceci inclut les formules, les mots-clés, le vocabulaire, les dates, les définitions, les noms, les conjugaisons, etc.
  2. 2
    Écrivez ou imprimez de manière correcte toutes ces informations. La police de caractère que vous utilisez devra toujours être facile à lire (ni trop grande, ni trop petite). Si vous avez l'intention de mettre le maximum d'informations sur votre petite feuille de papier, rappelez-vous que si la police de caractère est trop petite vous allez devoir la regarder avec beaucoup d'attention ce qui augmentera par conséquent le risque d'attirer l'attention sur vous et de vous faire attraper. L'idéal serait d'imprimer votre antisèche à l'aide d'une imprimante, ceci évitera que le professeur puisse déterminer l'auteur du document.
  3. 3
    Cachez la feuille.
    • Essayez la méthode de « l'antisèche-corporelle ». Plutôt que d'imprimer vos informations sur une feuille de papier, essayez de l'écrire sur une partie de votre corps. Les meilleurs endroits incluent l'avant-bras si vous êtes un homme, ou votre cuisse si vous êtes une femme. Ces deux endroits sont généralement bien efficaces parce que vous pouvez porter une chemise à manches longues ou une jupe longue pour cacher les informations lorsque vous ne les utilisez pas. Il est important qu'à l'endroit où vous avez écrit sur votre corps ne soit pas une zone trop évidente. Mettez les mots de manière à ce qu'ils soient en face de vous uniquement.
    • Essayez la méthode de « l'antisèche-bouteille-d'eau ». Imprimez l'antisèche sur une feuille de papier de la couleur correspondante au logo de votre bouteille d'eau. Collez-la sur votre bouteille d'eau, à l'endroit du logo, et tournez votre bouteille pour que ce logo soit face à vous. Idéalement, essayez d'imiter la police de caractère utilisée sur la bouteille pour éviter toute suspicion.
    • Essayez la méthode de « l'antisèche-classeur ». Si vous avez un classeur possédant une pochette sur sa face supérieure (pour personnaliser votre classeur) vous pouvez y glisser également votre antisèche. Déplacer discrètement votre classeur de sous votre table pour avoir accès à votre antisèche. Essayer de minimiser le nombre de pages, surtout si vous n'avez pas de pupitre dans votre salle de classe.
    • Essayer la méthode de « l'antisèche-calculatrice ». Ceci est une technique classique pour les gens qui ont des examens de math, puisque c'est le seul test qui exige une calculatrice et elle n'éveillera donc pas les soupçons. Vous pouvez cacher vos antisèches dans le capot de votre calculatrice ou encore dans le compartiment des piles.
    • Essayer la méthode de « l'antisèche-planqué ». Dissimulez votre antisèche dans un endroit différent ce qui évitera de le lier à vous. Ceci peut inclure le tableau d'affichage de la salle de classe, sur la chaise de quelqu'un, dans quelconque recoin.

La méthode du partenaire de triche

  1. 1
    Essayez la méthode du « partenaire-en-vue ». Vous devrez inventer un système de signalétique avec un camarade de classe ceci permettra de doubler vos connaissances sur le sujet puisque vous pourrez de cette manière échanger des informations l'un avec l'autre. Dans le cas les examens à choix multiple :  
    1. Établissez un système de signaux avec les mains ou en tapant des pieds, correspondants à la lettre A, B, C, D, E ainsi qu'à « Réponse erronée » (adaptez-le au système de QCM utiliser dans votre école ou dans votre université). En créant un signe pour « Réponse erronée », vous améliorerez la réussite de vos examens en vous aidant mutuellement à éliminer les erreurs dans les questions. Inventez également un signal sonore pour attirer l'attention, mais qui n’est pas suspect (comme tousser ou taper du pied).
    2. Commencez par tousser pour attirer l'attention de votre comparse.
    3. Utilisez vos doigts pour indiquer le numéro de la question (alternez les chiffres 3 et 2 avec vos mains pour vous référer à la question numéro 32).
    4. Attendez le signal de la réponse (se toucher l'oreille par exemple pour indiquer la réponse «B »).
    5. Pour vous aider à vous décider entre deux réponses : toussez, donner le numéro de la question et le signal de la réponse que vous pensez être correcte.
    6. Votre complice pourra dans ce cas hocher la tête si cela correct, dans le cas contraire il vous enverra le signal « Réponse erronée » (par exemple, en faisant une petite houppette avec vos cheveux).

La méthode difficile-à-faire

  1. 1
    Essayer de trouver le Livre du professeur de votre cours. Certains professeurs utilisent des examens déjà tout faits que vous pouvez retrouver éventuellement dans le Livre du professeur ; achetez-vous-en une copie. Trouvez la bonne édition sur Internet et achetez-la. Avant l'examen, mémorisez les réponses aux questions. Ceci fonctionne très bien pour les tests qui sont issus directement du livre.
  2. 2
    Essayez de vous procurer les annales ou d'anciennes copies des examens. Vous pouvez faire ceci en demandant à d'anciens étudiants ou en parlant à des étudiants qui ont des cours similaires. Étudiez directement le sujet de cet examen, ou si vous pensez qu'il sera identique, apprenez directement la réponse de mémoire.
  3. 3
    Essayer la méthode du « Je-reviens-plus-tard ». Si vous avez qu'un professeur vous laisse sortir pendant un examen, vous pouvez de manière délibérée ne pas terminer votre examen et demander à revenir plus tard. Faites en sorte de mémoriser tous les sujets et les questions pour pouvoir les réviser avant de terminer le test plus tard.
    • Faites semblant d'être malade, allez aux toilettes et restez-y jusqu'à ce que l'examen soit terminé, ou prenez votre temps. Assurez-vous bien entendu que le professeur vous laissera revenir avant d'utiliser cette technique, sinon ce serait encore pire s’il ne vous autorise pas à terminer l'examen.
    • Essayer la méthode du « crayon ». Lorsque vous aurez rendu votre examen, et que le professeur n'est pas à son bureau, utiliser votre crayon pour changer pour écrire la réponse du test. Ceci est bien entendu une méthode très risquée.

Essayez de ne pas tricher

  1. 1
    Essayez de bachoter les informations à la dernière minute. En passant les quelques minutes précédant un examen à réviser vos notes et vos cours, il se peut que vous soyez en mesure de répondre correctement aux tests sans tricher.
    • Dans le cas d'une rédaction, essayez de mémoriser des mots-clés. Généralement les professeurs ont des mots-clés « favoris » qu'ils s'attendent à retrouver dans votre rédaction. Cela signifie qu'en réalité les autres frivolités de votre rédaction sont moins importantes. Si vous connaissez le sujet ou les sujets possibles de votre rédaction, mémorisez 4 ou 5 mots dont vous savez que le professeur est friand et qu'il s'attend à retrouver dans votre travail. Au lieu de fournir beaucoup de travail lors de l'étude, vous pourriez réussir l'examen sans effort.
    • Dans les examens de maths, essayez de mémoriser les formules. Connaître une formule peut-être plus efficace que de passer de nombreuses heures à résoudre les problèmes. Si vous arrivez à recopier suffisamment une formule pour la mémoriser, alors vous pouvez passer le reste de votre examen à essayer de les appliquer aux problèmes.
    • Dans le cas d'examen à choix multiple, essayez de tronçonner des informations que vous savez que vous retrouverez dans le test. Au lieu d'essayer de mémoriser une longue liste de mots, essayer de la répartir en des unités plus petites. Par exemple, si je révise un examen d'histoire, au lieu de mémoriser tous les présidents des États-Unis, essayez de mémoriser leur nom en les intégrant dans des unités plus petites ; par exemple, d'un côté les pères fondateurs, de l'autre les militaires importants. Il sera ainsi beaucoup plus facile de savoir si vous en avez oublié.

modifier Avertissements

  • Dans de nombreuses professions, vous aurez besoin des connaissances acquises lors de vos études au lieu d'utiliser vos techniques de triche. Souvenez-vous qu’il n'y a pas moyen de tricher dans une salle d'opération si vous êtes le chirurgien en train d'opérer votre patient.
  • D'autres élèves peuvent suspecter que vous trichez et en informer le professeur.
  • Il y a toujours un risque de se faire attraper. Veillez à être prudent.
  • Soyez toujours bien conscient des conséquences potentielles, comme la radiation de votre nom d'une liste d'élèves méritants, etc. À Singapour, vous risquez même des coups de bâton !
  • Dans certains tests très importants, ou de niveau international, l'ensemble de vos résultats d'examen pourrait être annulés si l'on vous surprend en train de tricher. Vous pourriez même être banni de certains examens pendant plusieurs années et ainsi ne jamais pouvoir obtenir de bourse ou de poste élevée.
  • En Irlande par exemple, tricher lors d'un examen de niveau baccalauréat impliquera votre exclusion de tous les concours administratifs pendant cinq ans.
  • Soyez toujours conscient de l'endroit où regarde le professeur ; aucune méthode de triche n'est parfaitement efficace si le professeur regarde vers vous lorsque vous avez vos antisèches en main ou que vous recopiez frénétiquement les informations sur votre feuille examen.

Petit conseil de jR PÖSHO

Commenter cet article