Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de jr posho

l'actualité sur le PEOPLE et les informations sur les opportunités en R.D.Congo

Les conneries du Cafard du Gouvernement KABILA

Publié le 8 Février 2011 par jr posho

index3
index3
par jr posho

Il ne se passe pas un seul jour sans que le tonitruant porte-parole du gouvernement d’occupation de la RDC, Lambert Mende Omalanga ne se pavanne sur le petit écran de la RTNC (la radiotélévision de la propagande de Kanambe), ou ne claironne sur les antennes des médias internationaux dont particulièrement la RFI dont il a pourtant « interrompu » (elle reste accessible sur internet) la diffusion en RDC, pour débiter des sornettes et des âneries qui irritent et ennuient le public congolais et international qui voit en lui le remake du « perroquet de Sadam Hussein », le rigolo Tarek Aziz. Chacun se souvient en effet de la manière dont ce dernier continuait à clamer « la victoire des vaillantes troupes du Raïs sur les forces sataniques des Etats-Unis », alors que tous les médias du monde diffusaient les images lamentables de la débâcle des troupes irakiennes sous l’avalanche des bombes américaines. Démentir les vérités évidentes, et soutenir publiquement des contrevérités, dans le seul but de plaire à un homme, «Joseph Kabila», tel semble être la seule préoccupation du Ministre congolais de l’information. « Honorable correspondant » , puis Vice-Premier ministre de Mobutu Pour ceux qui connaissent bien son cursus , le « vagabondage politique » (selon le jargon politique de la RDC) paraît être l’étiquette qui colle à la peau de Mende Omalanga comme à celle d’un caméléon. Les nombreux retournements de veste politique accomplis avec la rapidité d’un prestidigitateur fait de Mende un redoutable jongleur qui s’oppose et s’accorde avec les différents courants politiques de son pays avec la facilité d’un accrobate. Même le caméléon ne peut changer ses couleurs aussi instantanément que Lambert mende. Ce dernier a cette fourberie et cette hypocrisie de se faire adopter facilement même par ses pires ennemis , qu’il a pourtant pourfendus hier par ses critiques les plus violentes. Il sait y faire !. En réalité, l’homme n’a jamais eu un idéal politique. Son étiquette de Lumumbiste ne lui a servi jusqu’ici que de couverture et de sésame pour accéder à tous les milieux politiques, quelle qu’en soit l’idéologie politique, pourvu qu’il s’en mette pleins les poches. Car pour l’argent, Mende est prêt à jouer tous les rôles, mêmes les plus ignobles. Faux opposant à l’étranger sous Mobutu, il était entretenu très secrètement par le même dictateur qu’il vilipendait jour et nuit en servant de taupe aux services de renseignement de son « ennemi » public, entendez le Maréchal Mobutu. Tous les chefs de services de renseignement des années 80 le savent : Mende émargeait au budget spécial des « sources », en qualité d’«Honorable correspondant» (comme d’ailleurs son collègue collabo Kudura Kasongo), durant une bonne partie de son «exil».
Commenter cet article